Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 15:38

Le réglage de l'avance à l'allumage avec une feuille de tabac à rouler (ou voir ici en video), c'est bien... mais pas très précis. Je me suis donc fabriqué un testeur d'avance à l'allumage ELECTRONIQUE !

Théoriquement, il suffit d'une pile, de fils électriques, d'une ampoule, de deux pinces crocodiles. Et le tour est joué. Le but est de faire jouer aux vis platinées le rôle d'interrupteur dans un circuit en série classique :

http://i1028.photobucket.com/albums/y349/docteur_solex/shma_zps2c174a8e.jpg

Ensuite, pour le réglage, il est un peu identique au réglage avec papier de cigarette : accrocher les pinces crocos aux deux bornes du rupteur, caler le volant magnétique sur le point de rupture, et tourner la vis de réglage jusqu'à ce que la lampe s'éteigne ou s'allume. Rien de plus simple... en théorie ! En fait, la bobine, qui est en parallèle, est conductrice.

http://i1028.photobucket.com/albums/y349/docteur_solex/sheacutema2_zpsbae0fa62.jpg

Donc il faut déconnecter la bobine du circuit condensateur-rupteur, pour obtenir un vrai circuit interrupteur-lampe-générateur  en série. Mais ce n'est pas obligatoire : si le courant passe par la bobine, il est un peu atténué par la résistance inhérente à la bobine, et on voit donc une légère baisse d'intensité quand les rupteurs sont ouverts. 

 

Pour ma part, j'ai choisi d'utiliser une lampe de poche et de court-circuiter son interrupteur avec le rupteur. Je conserve l'interrupteur d'origine de la lampe, parce que dans une boîte à outils, une lampe de poche peut toujours servir.

http://i1028.photobucket.com/albums/y349/docteur_solex/IMG_6821_zps5e2c428c.jpg

 

Le shéma électrique est le même.

rupteur ouvert :

http://i1028.photobucket.com/albums/y349/docteur_solex/IMG_6812_zps0241c81f.jpg

Rupteur fermé :

http://i1028.photobucket.com/albums/y349/docteur_solex/IMG_6813_zps31b6e54c.jpg

 

 

Pour la finition, j'ai collé un petit boitier derrière la lampe de poche pour ranger le tout une fois le réglage terminé... Et voilà le travail:

http://i1028.photobucket.com/albums/y349/docteur_solex/IMG_6816_zps86d70727.jpg

http://i1028.photobucket.com/albums/y349/docteur_solex/IMG_6819_zps85eb7b0a.jpg

Repost 0
Published by docteur solex - dans restauration et réglage
commenter cet article
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 13:23

Suite à une requête d'Yvon, voilà un article sur l'éclairage du Solex.

Voilà le shéma: il s'agit d'un circuit en parallèle classique, avec retour à la masse par le métal du cadre.

 

http://i1028.photobucket.com/albums/y349/docteur_solex/eclairage.jpg

 

Pour ce qui est des ampoules: d'origine, on a du 6V6W à l'avant et du 14V7W (baillonette ou vis selon le modèle).

L'interrupteur est sur le capot de phare. Il fait pivoter une petite pièce métallique qui vient faire contact avec la borne + de la bobine (qui consiste en une vis qui sort du stator, et qui est isolée du cadre par du plastique).

La bifurcation du circuit se fait sous le capot de phare.

Le fil qui va au phare arrière passe dans la poutre de cadre (même chose que pour la gaine de cable de frein arrière), puis le long de la tôle de cadre sous la selle, puis dans le garde boue arrière pour arriver au phare arrière ( avec un peu de chance le fil est toujours bon dans le garde boue, et donc il suffira de mettre un domino simple).

 

Il faut bien tester la conductivité et l'absence de court circuit éventuel avec un ohmmètre (ou multimètre/métrix réglé sur position Ω). Il peut arriver que les contacts sous le capots de phares sont mauvais. Un petit coup de toile émeri fera l'affaire.

L'éclairage n'est pas non plus hyper efficace, un peu comme le freinage. Mais il permet d'être vu, et c'est déjà pas mal...

Repost 0
Published by docteur solex - dans restauration et réglage
commenter cet article
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 12:43

Et bah oui, c'est con mais je n'avais jamais fais d'article consacré à ce sacro-saint rituel qu'est le mélange. C'est simple, mais c'est aussi primordial de bien le faire.

Déjà, quelques généralités... : L'huile ajoutée à l'essence sert à lubrifier le moteur, c'est à dire faire coulisser mieux le piston dans le cylindre, éviter que ça chauffe trop par frottement, et donc éviter le SERRAGE (quand le piston se bloque dans le cylindre).

Il existe 2 types d'huile : huile minérale et huile synthétique, la deuxième étant plus efficace et moins polluante que la première. (elle a aussi de nombreux autres avantages: voir ici.)

 

Le dosage:

Pour un solex, on met 4% d'huile minérale, ou 2%-2,5% d'huile de synthése.

Voilà un tableau des dosages en quantité d'huile par volume d'essence:

http://i1028.photobucket.com/albums/y349/docteur_solex/melange5rl.jpg

 

Pratiquement, faire son dosage nécessite quelques instruments:

http://i1028.photobucket.com/albums/y349/docteur_solex/P1080255.jpg

Un jerrican de 5 litres (5 litres permettent théoriquement de faire 357,14 km avec un Solex, ce qui est tout de même pas mal), de l'huile de synthèse pour 2 temps, un entonnoir pour éviter d'en foutre partout, et un doseur (bouchon doseur, ou mieux, éprouvette graduée de 100 ml, mais tout le monde n'a pas la chance d'avoir pu bosser dans le labo chimie d'un lycée).

Donc pour 5 litres d'essence, il me faut 100 ml d'huile de synthèse. Que je mets dans le jerrican vide.

 

Ensuite rendez-vous à la pompe. En ce qui concerne l'essence, étant donné qu'il n'y a plus de super, il faut mettre du sans-plomb (le plomb était nécessaire pour graisser les sièges de soupapes, ce dont le solex est dépourvu). 98 ou 95? Le 98 aura un meilleur rendement de combustion, mais franchement, pour un Solex, le 95 convient très bien...

 

Votre mélange est fait. Il suffit maintenant de verser de l'essence dans votre réservoir, sans le remplir à ras bord, pour éviter que le réservoir éjecte du carburant sur vos genoux, par vide d'air (petit trou dans le bouchon de réservoir).

 

PS:

http://i1028.photobucket.com/albums/y349/docteur_solex/P1080257.jpg

J'ai toujours sur moi une petite fiole d'huile de 30 ml (ah ce labo de lycée...), en cas de panne sèche.

 

Une chose importante à savoir est qu'il vaut toujours mieux ne pas faire son dosage directement dans le réservoir, car on prend le risque que l'huile ne se mélange pas bien avec l'essence, et donc d'avoir un mélange trop - ou pas assez - huilé  qui arrive dans le cylindre. Mais si vous n'avez pas le choix, alors le mieux est de remplir son réservoir à la moitié, d'ajouter l'huile, et de finir de remplir le réservoir, puis de bien secouer le solex. 

Repost 0
Published by docteur solex - dans restauration et réglage
commenter cet article
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 15:52

Je me mets au tutoriel vidéo... 

Je m'étais gourré sur la première version de ma vidéo, sur le fonctionnement du circuit électrique.

Voilà une version corrigé:



 

 

Les photos utilisées:
http://i1028.photobucket.com/albums/y349/docteur_solex/prsentation.jpg
http://i1028.photobucket.com/albums/y349/docteur_solex/rupteurfermfinal.jpg
http://i1028.photobucket.com/albums/y349/docteur_solex/rupteurouvert-final.jpg
Pour un shéma plus... shématique:
http://i1028.photobucket.com/albums/y349/docteur_solex/magneto-hautetension.jpg1: magnéto - bobine
2: rupteur
3: condensateur
5: bougie

 

 

 

 

 

 

  Source : tract old engines

 

Voilà aussi une animation (remplacez le pack batterie-bobine par une bobine et un volant magnétique qui tourne et vous avez l'allumage du Solex):

http://www.tract-old-engines.com/allumage_fichiers/primairmono_anim.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Source : tract old engines

 

Merci à Marto, master es électricité(voir ses commentaires et son excellent article sur son blog) ! Il m'a tout appris, et m'apprend encore (normal c'est mon père...).

 

Voir aussi: Restauration moteur - électricité

Repost 0
Published by docteur solex - dans restauration et réglage
commenter cet article
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 17:35

En remontant ma fourche puis mon moteur, je me suis aperçu que le moteur était pas du tout dans l'axe de la roue. Après avoir en vain essayé de tordre la fourche (mauvaise idée), j'y ai regardé de plus près... Je vois que mes silent blocs sont mal montés et ont l'air assez abimés... Je décide donc de les changer.

Les silent blocs servent à atténuer la transmission des vibrations du moteur vers le cadre (je dis bien atténuer...). Ils se trouvent sur l'axe de rotation du moteur (rotation qui permet de relever ou d'abaisser le moteur sur la roue).

 

En premier lieu, il faut déposer le moteur, démonter filtre à air, carbu, tubulure et réservoir. Ensuite, 2 options:

_ on enlève l'écrou de l'axe côté stator. Si il s'enlève sans rechigner vous avez de la chance. Vous n'avez qu'à extraire l'axe par le côté réservoir, puis déplacer les tôles moteur et extraire les silent-blocs en les pinçant avec une petit pince. 

_ Si vous n'avez pas de chance (le plus courant), il faut extraire le stator. Puis extraire l'axe côté stator.

 

Ensuite pour les remettre, pas de difficultés particulières. Sachez seulement que les rondelles se mettent à l'intérieur. On a donc sur l'axe: écrou (côté bombé vers l'intérieur) - tôle moteur - silent bloc - rondelle (et de l'autre côté la même chose évidemment).

 

Personnellement, je n'ai pas eu de chance mais comme j'ai de la pièce de rechange, j'ai décidé de sacrifier mon axe pour m'éviter l'extraction du stator (ok un peu paresseux aujourd'hui).

Quelques photos:

 

écrou côté réservoir enlevé et tôlé déplacée                    silent bloc extrait (côté révervoir toujours)

http://i1028.photobucket.com/albums/y349/docteur_solex/P1080231.jpg  http://i1028.photobucket.com/albums/y349/docteur_solex/P1080233.jpg

 

écrou côté stator enlevé, axe extrait côté reservoir

http://i1028.photobucket.com/albums/y349/docteur_solex/P1080234.jpg

 

Les silent-blocs étaient plutôt en mauvais état:

http://i1028.photobucket.com/albums/y349/docteur_solex/P1080235.jpg

 

PS: merci à Mongi pour son aide cet arpès-midi!

Repost 0
Published by docteur solex - dans restauration et réglage
commenter cet article
11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 15:16

Si il y a un truc nul sur le solex, c'est bien ça: les freins. A l'avant, un frein à patin, avec un mécanisme certes ingénieux (un peu comme des freins V-break inversés), mais totalement inefficace vu le poids de l'engin.

http://lh4.ggpht.com/_G5bvsObnHBA/TQOKSoPCy5I/AAAAAAAAAhs/Z2HXimuLAV0/s640/P1080081.JPG

 

Sur les 2200 (et avant), il ya ce système à l'avant et à l'arrière, ce qui fait, j'en ai fait la terrible expérience avec mon 2200, que quand il pleut, lancé à pleine vitesse (25kmh!), on met 200 mètres à s'arrêter... Il ne reste que le bon vieux système du rapage de semelles... Et la décompression (déconseillé).

 

Sur les 3300 et après, on a un frein tambour à l'arrière, et là on se dit qu'on est sauvé: et bien non, parce que ça freine pas des masses non plus. Enfin, le seul avantage, c'est qu'il fonctionne de la même manière qu'il pleuve ou non. Au moins on est plus en free ride à la moindre averse.

Et comme l'hiver est là, et que la pluie se fait de plus en plus fréquente, et ba il vaut mieux avoir un bon frein tambour. Je me suis donc attelé à la tâche.

On commence par démonter la roue arrière. Je me sers du trottoir comme d'un pont.http://lh5.ggpht.com/_G5bvsObnHBA/TQOHaWlc0HI/AAAAAAAAAhU/-NmtH1Fnyks/s640/P1080070.JPG

 

Après on démonte le tambour. Celui-ci est composé de 2 parties: un rotor et un stator, comme sur l'allumage. Le moyeu de la roue fait office de rotor, tandis qu'un plateau avec des machoires, monté sur l'axe, sert de stator.

http://lh3.ggpht.com/_G5bvsObnHBA/TQOHaozxvNI/AAAAAAAAAhY/g5RRY960E8I/s640/P1080072.JPG

 

Je commence par déglacer le rotor, pour éviter les crissements de frein, et ce avec un mini meule monté sur un perceuse-visseuse.

http://lh6.ggpht.com/_G5bvsObnHBA/TQOKS8XrGII/AAAAAAAAAhw/jgJcLLPnZeU/s640/P1080083.JPG

 

Normal:                                                                     Déglacé:

http://lh4.ggpht.com/_G5bvsObnHBA/TQOHa_xtWtI/AAAAAAAAAhc/q773CjdhBsw/s640/P1080074.JPG    http://lh5.ggpht.com/_G5bvsObnHBA/TQOHbXMQhrI/AAAAAAAAAhg/CT0IvjQxFLc/s640/P1080076.JPG

 

Il faut ensuite nettoyer machoires et rotor à l'acétone pour bien dégraisser.

Enfin, quand on replace le plateau de frein, il faut serrer le levier de frein pour centrer le plateau sur l'axe (pas d'auto centrage sur ce modèle). S'il est mal centré, les machoires ne frotteront pas les parois du rotor de manière synchrone.

http://lh6.ggpht.com/_G5bvsObnHBA/TQOHblKYI4I/AAAAAAAAAhk/jWTbThvSh8Q/s640/P1080077.JPG

 

Le résultat de cette manip est souvent décevant. Il ne faut pas s'attendre à un freinage de première qualité. Mais on gagne peut-être quelques mètres qui peuvent sauver une vie... enfin faut pas exagérer: qui peuvent éviter des frayeurs.

Repost 0
Published by docteur solex - dans restauration et réglage
commenter cet article
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 18:47

 

http://lh3.ggpht.com/_G5bvsObnHBA/TNBO7oTcAxI/AAAAAAAAAbo/yZOok2T2BhY/s640/palette%20couleur.jpg

Repost 0
Published by docteur solex - dans restauration et réglage
commenter cet article
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 16:54

Je m'attaque à la restauration du 2200 en mauvais état que j'avais acheté en juin. Je commence par ce qui est en plus mauvais état: les jantes piquées, rouillées, avec quelques restes de chrome...

 

Voilà la roue avant non-traitée:

http://lh3.ggpht.com/_G5bvsObnHBA/TMmOd1RefkI/AAAAAAAAAa4/uuLC5SoX0ZU/s640/P1080024.JPG

 

Les jantes sont clairement en trop mauvais état pour qu'on puisse récupérer le chrome (d'habitude, après un passage de laine d'acier 000, on a un assez beau chrome). Un rechromage est aussi à exclure, parce que bon, faut avoir les moyens, hein. Reste un petit coup de peinture... après traitement de la rouille.

Le résultat (sur la jante arrière):

http://lh5.ggpht.com/_G5bvsObnHBA/TMmOdBYLBhI/AAAAAAAAAa0/MUj6Bx3nLYg/s640/P1080022.JPG

 

Ba... des jantes noir mat, ça le fait aussi. N'en déplaise aux puristes.

Repost 0
Published by docteur solex - dans restauration et réglage
commenter cet article
23 octobre 2010 6 23 /10 /octobre /2010 16:06

J'ai repeint un pot d'échappement assez rouillé, comme vous pouvez en juger:

http://lh6.ggpht.com/_G5bvsObnHBA/TMLrxScWxYI/AAAAAAAAAWQ/HeBkvXTqCg0/s640/P1080009.JPG  http://lh3.ggpht.com/_G5bvsObnHBA/TMLryI1ce7I/AAAAAAAAAWU/TvVT1g8QKnE/s640/P1080012.JPG

 

Après le passage au papier de verre (gros 60, puis fin 150). Il faut que ce soit lisse au touché.

http://lh4.ggpht.com/_G5bvsObnHBA/TMLrzQ6wSLI/AAAAAAAAAWY/UmIO2xesox0/s640/P1080013.JPG

 

Et puis je l'ai repeint avec une bombe de noir mat haute température (comme vous pouvez le voir, j'ai un peu merdé sur la cloche, mais c'est sans gravité):

http://lh3.ggpht.com/_G5bvsObnHBA/TMLr0w09BnI/AAAAAAAAAWc/sAZ2wajT9mQ/s640/P1080014.JPG

 

Pour la peinture haute température, il faut la faire chauffer pour qu'elle tienne. Donc il faut remonter le pot et aller faire un petit tour...

Repost 0
Published by docteur solex - dans restauration et réglage
commenter cet article
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 14:56

Suite à une demande d'un lecteur, voilà les cotes des extracteurs (voir ici et ici).

L'extracteur proprement dit (je n'ai pas fabriqué cette pièce, mais j'imagine que si on a les outils, ce n'est pas sorcier. Mais il faut que ce soit très rigide!):

http://i1028.photobucket.com/albums/y349/docteur_solex/P1080002.jpg

 

Les anses pour attraper les bobines (les dimensions peuvent être adaptées selon l'extracteur):

http://i1028.photobucket.com/albums/y349/docteur_solex/P1080003.jpg

 

La pièce pour attraper le roulement (idem pour les dimensions):

http://i1028.photobucket.com/albums/y349/docteur_solex/P1080001.jpg

 

Voilà. Bon usinage pour ceux qui tenteront de fabriquer leurs outils!

Repost 0
Published by docteur solex - dans restauration et réglage
commenter cet article

Présentation

  • : Docteur solex
  • Docteur solex
  • : Si à 50 ans, on a pas de Solex, on a raté sa vie...
  • Contact

J'achète!!!

Si vous voulez vous débarrasser de vos vieux Solex (épaves, sorties de grange, lots de pièces, etc.), je vous les reprends à prix raisonnable, pour les restaurer et leur donner une seconde vie. Alors ne les laissez plus rouiller et contactez moi!